marina Archives • Phuket Francophone Magazine

marina

De Phuket à Singapour

De Ao Po Grand Marina, Phuket, à Keppel Bay, Singapour

Nous avons entrepris ce convoyage pour amener à Singapour notre nouveau Fountaine Pajot Lucia 40, baptisé Double Cove. Il était arrivé de France trois jours plus tôt, arrimé à la poupe d’un gros cargo. Pendant ces trois jours, Multihull Solutions et une équipe de Happy Hut ont travaillé vraiment dur pour que tout soit prêt à notre arrivée en Thaïlande.

Comme nous avions atterri assez tard le dimanche 2 décembre, nous n’avons pu rejoindre le dock qu’à 20 h 30. Tout le monde était rentré chez soi, mais Double Cove avait l’air en pleine forme. Nous étions vraiment émerveillés de rencontrer notre bateau pour la première fois.

Le lendemain, tandis que l’équipe de Happy Hut achevait le grand nettoyage et préparerait le bateau pour les essais en mer, Andrew de Multihull Solutions nous en a patiemment expliqué dans les moindres détails les multiples spécificités pendant que nous prenions des montagnes de notes.

Le mardi 4 décembre, nous avions rendez-vous pour les essais en mer. Avec un bon petit vent de 10-15 noeuds, nous avons essayé différents jeux et configurations de voiles pendant une balade de 3 heures dans la baie de Phang Nga. Tout se passa à merveille et à 17 heures ce soir même, nous étions prêts à prendre le large pour gagner Singapour. Nous ne pouvions cacher notre impatience.

Bien que l’équipe de Happy Hut eût pu assurer la livraison sans nous, nous avons pensé que ce serait une excellente occasion pour nous de faire une croisière d’essai et d’apprendre sur le tas les tenants et aboutissants du bateau de la part de professionnels le connaissant à fond. C’était en fait la plus longue croisière que nous ayons entreprise sur un yacht : nous étions tous deux passablement excités et quelque peu nerveux en pensant à ce premier voyage que nous n’aurions voulu manquer pour rien au monde !

Nous avons eu une parfaite croisière d’essai, au cours de laquelle la possibilité nous fut offerte d’apprécier la marche du bateau sous différentes conditions météorologiques. Après un départ plaisant sous bonne brise et mer calme, le vent gagna bientôt en force et la mer se creusa. Nous aurions bien entendu préféré inaugurer notre nouveau mode de vie d’une manière plus calme. Cependant, nous étions contents de constater que nous souffrions plus du gros temps que le bateau. Double Cove marchait vraiment bien : au moteur (c’était un convoyage et non-pas de la plaisance), deux ris à la grande voile et sous génois, nous avons tracé à un peu plus de 10 noeuds cette première nuit.

Quand nous nous sommes réveillés le lendemain matin, il nous restait encore 4 heures de mer avant de toucher Langkawi. Pendant le petit-déjeuner, nous avons vu défiler la côte malaisienne puis, après un ravitaillement en mazout, suffisant pour nous mener d’une traite à Singapour, et un déjeuner au calme et à l’ancre, nous avons repris la mer pour 60 heures et 360 miles de navigation jusqu’à notre port d’attache.

Le temps grossit quelque peu, mais sous ris et génois, nous avons bien avancé le long de la côte. Les vagues tapaient quart tribord, ce qui occasionnait un léger roulis que Double Cove traversait sans encombre. Quelques grains nous ont un peu chahutés ce soir-là, et l’équipage a passé plusieurs heures bien humides à la barre avec seulement le radar pour nous guider, car la visibilité avait baissé considérablement. Les cieux se sont éclaircis dans le courant de la nuit et nous avons continué notre route vers le sud.

La mer fut calme le reste du temps et on ne hissa les voiles que lorsqu’il y avait un peu de vent. Nous avons donc marché uniquement au moteur la plupart du temps, sous un ciel clément en nous réjouissant d’être sur l’océan avec l’aide d’un ou deux verres de rhum (nous étions devenus des marins, après tout!).

Nous sommes entrés dans les eaux territoriales de Singapour vers minuit, la quatrième nuit. Les formalités d’immigration furent rapidement menées aux Sister Islandes et nous pûmes finalement nous mettre à quai à la marina vers 5 heures et quart du matin. Il nous a fallu en tout 84 heures et 550 miles pour relier Singapour depuis Phuket. Cela faisait alors 23 mois que nous avions signé le bon de commande du bateau, et nous étions bien heureux d’avoir finalement amené Double Cove à son port d’attache.

Ce voyage fut une magnifique inauguration pour notre nouvelle vie de propriétaires de yacht. Nous étions extrêmement contents de ses performances au cours de notre descente sur Singapour, et nous sentions confiant dans le fait que nous eussions choisi le bon type de bateau.

Un grand merci à Andrew de Bruin qui nous a aidés tout au long de la procédure, de la recherche du bon modèle jusqu’à son achat, et de la préparation du bateau jusqu’à sa prise en main. Ses connaissances et expertises, associées à tempérament calme, ont permis que tout se passe sans aucune tension et sans aucun accroc. Un grand merci aussi à tous les membres de l’équipe de Happy Hut. Il fait preuve d’un haut degré de professionnalisme et de responsabilité pendant tout le voyage. Ils nous ont même invités à partager tous leurs repas, de sorte que nous eûmes l’occasion de savourer la délicieuse cuisine thaïlandaise tout au long de notre traversée vers Singapour. Nous n’aurions pu exiger meilleur équipage pour nous mener à bon port.

Et maintenant, en route pour de nouvelles aventures…

Fountaine Pajot MY 44 Power Catamaran

Le MY44 de Fountaine Pajot est typique de la race en ce sens, mais il est exceptionnellement bien fait et aménagé avec beaucoup de goût, ce qui convient à beaucoup et contraste directement avec certaines des offres les plus …

Triple plaisir NEEL 51 Trimaran

Les trimarans ont le poids centralisé contrairement à un catamaran qui a 50% au portant alors que les tris ont 80% centralisé », m’a dit un jour Eric Bruneel, propriétaire de l’entreprise, alors que nous …

Fountaine Pajot Elba 45

Avec les nouvelles marques de catamarans qui poussent comme des champignons, le français Fountaine Pajot est une sorte de chêne sur le marché, avec une histoire qui remonte à sa fondation en 1976. C’est aussi …

L’Astrea 42

e nouveau catamaran Astrea 42 de Fountaine Pajot est spacieux, intelligemment conçu et pourvu de toutes les commodités pour une navigation aussi confortable qu’agréable. Offrant une surface habitable double de celle qu’on …

Faire livrer son bateau en France

De plus en plus de clients chez Multihull Solutions choisissent de prendre livraison de leur nouveau Fountaine Pajot en France, que ce soit pour éviter les frais d’importation ou pour l’aventure, voire les deux. Martin et …

Vous êtes ici : Accueil » marina
Phuket Yacht Haven Marina

Phuket Yacht Haven

Phuket Yacht Haven

Phuket Yacht Haven MarinaOuverte en 1997, la Phuket Yacht Haven Marina offre 150 anneaux pouvant accueillir des yachts jusqu’à 60 mètres de longueur hors tout. Comme la Ao Po Grand Marina, la Phuket Yacht Haven Marina est située en eaux profondes et accessible par n’importe quelle marée.

Les anneaux extérieurs sont préférenciellement accordé aux plus grosses unités d’un tirant d’eau maximum de 4 à 5 mètres tandis que les emplacements intérieurs sont réservés aux plus petites unités d’un tirant d’eau inférieur à 2 mètres. Il est possible de s’y ravitailler en fioul, eau et autres approvisionnements.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Ao Po Grand Marina

Ao Po Grand Marina

Ao Po Grand Marina

Ao Po Grand MarinaLa Ao Po Grand Marina a ouvert ses portes en 2008. Tout comme la marina du Yacht Haven et contrairement à la marina du Boat Lagoon et à la Royal Phuket Marina, elle est accessible tout le temps et est située en eaux profondes, ce qui la met à l’abri des fluctuations dues aux marées. Il n’est pas rare d’y trouver des yachts d’une longueur superieure à 100 mètres.

Comme toutes les marinas de Phuket, celle d’Ao Po Grand Marina associe l’hébergement des bateaux à celui des gens: quelques dizaines d’appartements luxueux accueillent les propriétaires qui souhaitent garder un oeil sur leur yacht.

Depuis 2016, la Ao Po Grand Marina accueille au mois de janvier de chaque année le Thailand Yacht Show qui est la vitrine incontournable du yachting en Asie du Sud Est

Pour plus d’informations, cliquez ici

P.v.K.

Chalong Bay Marina

Chalong Bay Marina

Chalong Bay Marina

Chalong Bay MarinaBien que son ouverture ait été annoncée pour 2012, la Chalong Bay Marina n’a jamais vu le jour à cause de contraintes budgétaires et de l’opposition des habitants. Néanmoins, je la cite ici car c’est à Chalong que doivent s’enregistrer les yachts arrivant à Phuket ou quittant la province.

Le bâtiment administratif où se règlent ces formalités est situé au bout de la fameuse jetée de Chalong. On y trouve les services de l’Immigration, des douanes et des affaires maritimes, ce qui permet de ne pas perdre du temps en courant d’un bureau à l’autre.

La Baie de Chalong est surtout connue pour son mouillage sûr tout au long de l’année et pour les nombreux commerces liés au monde du yachting: magasins d’accastillage, ateliers mécaniques et électriques, bars et le fameux Ao Chalong Yacht Club où se retrouvent tous les yachtsmen de passage.

P.v.K.

Phuket Boat Lagoon Marina

Phuket Boat Lagoon

Phuket Boat Lagoon

Phuket Boat Lagoon MarinaLa Phuket Boat Lagoon Marina date de 1994 et est donc la plus ancienne de l’île. On y accède depuis la mer par un chenal dragué fréquemment. Tout comme pour sa voisine, la Royal Phuket Marina, il est préférable pour les quillards de n’y entrer ou en sortir qu’à marée haute.

On trouve au Phuket Boat Lagoon toutes les installations et services nécessaires pour carénage, les réparations et les entretiens, avec notamment un portail de mise a l’eau pour des bateaux faisant jusqu’à 80 tonnes.

Comme toutes les marinas de Phuket, celle du Phuket Boat Lagoon associe l’hébergement des bateaux à celui des gens: quelques dizaines d’appartements luxueux accueillent les propriétaires qui souhaitent garder un oeil sur leur yacht. On y trouve également de charmants restaurants, une galerie marchande et un supermarché spécialisé dans les conserves et surgelés d’importation pour garnir la cambuse avant une longue traversée.

Le Phuket Boat Lagoon n’est pas qu’une marina et un ensemble immobilier: c’est un endroit qui vit. Le dernier week-end de chaque mois s’y tient le Lighthouse Market où l’artisanat local et les stands de nourriture attirent les badauds. Il peut également accueillir des manifestations exceptionelles, comme la seconde partie de la Phuket Bike Week qui s’y est tenue en 2018.

Pour plus d’informations, cliquez ici

P.v.K.

Une semaine sur L'Hirondelle

Une semaine sur L’Hirondelle

Une semaine sur L'Hirondelle

Le sud de la Thaïlande avec Sail On

Partez une semaine à la découverte des îles de la mer Andaman, au départ de Phuket et naviguez à bord de L’Hirondelle, un catamaran de 34 pieds, entre les falaises de la Baie de Phang Nga et les plages de sable fin.

Une aventure humaine

Une semaine sur L'HirondelleSail On c’est avant tout l’histoire d’un pari osé, celui de tout quitter pour recommencer. Alexis est Marion ont quitté la France et leurs vies tranquilles en 2015 pour arriver à Phuket. Ils y ont fait construire leur Catathai 34 dans le but de lancer leur activité.

Leurs croisières, ils les veulent conviviales et paradisiaques, personnalisées en fonction de chaque client. L’organisation est gérée par Marion qui aime avoir des petites attentions pour chacun. Puis Alexis prend le relais à bord, où il est tour à tour capitaine, cuisinier, guide, professeur…

Une semaine au paradis

Premier jour – A 9 heures, il fait déjà chaud à la Marina d’Ao Po. Marion et Alexis sont prêts à accueillir les hôtes: le café est chaud, les fruits sont frais. Monsieur gère les derniers détails avant le départ, madame attend les clients pour les accompagner jusqu’à L’Hirondelle. Tout le monde s’installe après la distribution des trois cabines doubles réservées aux clients. Alexis passe au briefing  et l’excitation du départ commence à se faire sentir. Marion regarde partir son bateau et l’aventure commence pour les marins.
La première étape est Koh Panak, une île de la Baie de Phang Nga: plusieurs grottes sont accessibles avec l’annexe, au bout desquelles on découvre des lagons et cirques intérieurs.
Au coucher du soleil, la lumière et les ombres jouent avec les rochers immenses de la baie et de Koh Hong, où nous jetons l’ancre pour la nuit. Le paysage laisse tout le monde sans voix et la première journée s’achève avec des sourires sur toutes les lèvres.

Deuxième jour – Très tôt le soleil réveille les aventuriers et le petit-déjeuner s’organise. Les voiles se hissent, les falaises s’éloignent. Direction Koh Nok pour la première baignade du jour sur une île quasi déserte puis Koh Hong (Krabi) avec son magnifique lagon entouré de falaises et de végétation somptueuses.Une semaine sur L'Hirondelle

Nous passons la nuit à Railey, une petite péninsule de Krabi accessible uniquement par la mer et très connue des mordus d’escalade.
L’eau s’éclaircit, les rochers font place aux plages de sable fin. Pendant qu’Alexis prépare un Green Curry, les enfants jouent sur la plage. Le dîner est servi dans une ambiance amicale et chaleureuse, on raconte son histoire et des instants de vie se créent…

Une ou deux parties de cartes plus tard, les troupes s’affaiblissent. La mer, ça fatigue ! Tout le monde s’étonne de l’heure mais personne ne se fait prier pour rejoindre l’oreiller.

Troisième jour – 6h30, le bateau s’anime tout doucement. Tartines pour tout le monde, fruits exotiques et café. Nous faisons route vers Koh Pu, une île magnifique, couverte de végétation. Calme. Très calme. Pas un bateau à l’horizon, personne en vue. Quelques petits bungalows bien à l’ombre des cocotiers bordent les longues plages de sable fin. La plage est à nous, tout le monde à l’eau pour se rafraîchir ! Après le déjeuner et une seconde petite baignade, nous mettons le cap sur Koh Lanta à 2h de navigation.
Nous arrivons pour l’heure de l’apéritif dans la grande baie au nord de Lanta. Paisible et pittoresque, parfait pour regarder le soleil se coucher.

Une semaine sur L'HirondelleQuatrième jour – Route vers le sud de Lanta avec ses sublimes plages et la zen attitude qui se dégage de cette île.
Nous décidons de profiter des plages qui courent tout le long de Lanta faire un peu de ravitaillement, restaurant de plage le midi et shopping pour certains. Nous optons pour un mouillage de nuit dans une petite baie au sud de l’île pour partir de bonne heure le lendemain en direction de Koh Rok Nok.

Une semaine sur L'HirondelleCinquième jour – Départ pour Koh Rok Nok. 2h30 de navigation sous Gennaker à 10 nœuds ! Tout le monde apprécie une navigation plus sportive, les enfants se font rincer sur les trampolines, les parents bouquinent ou somnolent au bruit des vagues.

Nous arrivons dans ce paradis. Deux petites îles avec une eau translucide. Nous voyons les récifs et poissons à 15 mètres sous le bateau. Nous restons la journée dans l’eau à admirer la faune et la flore qui entourent ces îles et sortons le paddle pour profiter un maximum de l’endroit.

Une semaine sur L'HirondelleSixième jour – Réveil dans l’eau pour tout le monde. Personne ne veut partir… Mais il faut bien rentrer ! Le vent est portant, le Gennaker se gonfle. Nous faisons route à bonne allure vers Koh Ha pour le déjeuner et une session de snorkeling. Barracudas, murènes, poissons multicolores… Un vrai régal pour les yeux.
Nous nous dirigeons ensuite vers la fameuse Koh Phi Phi où nous dormons dans la célèbre Maya Bay (lieu de tournage du film « La Plage »), bien moins peuplée la nuit venue !

Une semaine sur L'HirondelleSeptième jour – Direction Koh Yao Yai, une île paisible et typique. Nous nous baladons un peu et croisons les pêcheurs, les enfants du quartier et même quelques singes. Le déjeuner dans le restaurant d’un hôtel avec vue imprenable nous donne envie d’arrêter le temps.

Une semaine sur L'HirondelleIl est pourtant l’heure de prendre la direction d’Ao Po Grand Marina. L’équipage prolonge le plaisir en faisant un dernier arrêt baignade à Koh Naka. Les pontons sont en vue. Le moment de se quitter arrive. Tout le monde a un pincement au cœur de laisser se refermer cette parenthèse de rencontres et d’aventure.

Une semaine sur L'HirondellePour plus d’informations, cliquez ici

Texte et photos de Sail On

Une semaine sur L'HirondelleUne semaine sur L'Hirondelle

Royal Phuket Marina

Royal Phuket Marina

Royal Phuket Marina

Royal Phuket MarinaLa Royal Phuket Marina, comme sa voisine la Marina du Boat Lagoon, n’est accessible par la mer que grâce à un chenal dragué. Il est donc préférable pour les plus grosses unités de tenir compte de la marée avant d’y entrer.

La Royal Phuket Marina offre 100 anneaux pour des yachts pouvant mesurer jusqu’à 35 mètres hors tout. De plus, au sec, elle peut acceuillir sur bearing jusqu’à 25 bateaux d’une longueur hors tout ne dépassant pas 25 mètres et stocker en étagère des plus petites unités, d’une longueur hors tout maximale de 12 mètres.

Comme presque toutes les marinas de Phuket, la Royal Phuket Marina associe l’hébergement des bateaux à celui des gens: condominiums et appartements luxueux accueillent les propriétaires qui souhaitent garder un oeil sur leur yacht, et même des villas avec ponton d’amarrage privé.

Egayée par quelques boutiques et restaurants de haut vol, la Royal Phuket Marina sert de cadre au fameux Phuket RendezVous, le salon de tout ce qui est chic, qui s’y tient chaque année vers le mois de février.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Alain Tricottet

Alain Tricottet – Kata Leisure

Alain Tricottet

Alain TricottetAlain transitait en Thaïlande depuis 1988 pour aller surfer aux Philippines et à Bali pendant ses vacances, et s’arrêtait chez un ami installé à Bangkok depuis 1986: c’est ainsi qu’il a appris à apprécier le Pays des Sourires.

Depuis tout petit, il rêvait de bateaux. Vint un moment où il se dit qu’il était temps de rendre réels ses désirs d’enfance, sous peine d’arriver à un âge où il ne pourrait plus le faire.
Il contacta alors Hervé (Catathaï) pour commander un catamaran de 40 pieds.

Comme Alain envisageait d’opérer jusqu’en Indonésie, un navire de cette taille lui semblait nécessaire. Cependant, Hervé le convainquit de se rabattre sur un 34 pieds par réalisme et pour des raisons budgétaires: pas besoin d’aller jusqu’en Indonésie pour travailler puisque la demande est forte en Thaïlande pour les croisières en catamaran. Un plus petit bateau est donc amplement suffisant pour se livrer au charter. Alain suit son avis: début 2012, Mianoy est mise à l’eau.

Contrairement à ses collègues, Alain n’opère que de novembre à avril, et se balade autour du monde le reste de l’année. Il loue son catamaran avec ou sans équipage pour un maximum de 4 à 6 passagers.

Sa conception de la vie est simple: le bateau est payé; ses passagers lui permettent de naviguer dans des eaux qu’il aime, celles de la Mer d’Andaman. En cas de surdemande, il renvoie ses clients à ses copains, dont Alexis et Marion.

Mianoy est basée à la Marina de Yacht Heaven. Pour plus d’informations, cliquez ici

Alexis et Marion

Alexis et Marion – Sail On

Alexis et Marion

Alexis et MarionSail On c’est avant tout Alexis et Marion. Lui est marin du nord et elle est une communicante du sud.
L’aventure commence lorsqu’ils se rencontrent. Très vite, un projet un peu fou germe dans leur tête: quitter la France pour vivre et faire partager une expérience inédite.
Après des mois de préparation, ils annoncent à leurs proches qu’ils partent réaliser leur rêve au bout du monde.

Destination le Cambodge où ils comptent organiser des croisières sur un bateau acheté d’occasion. Au lieu de cela, ils se retrouvent à Phuket en 2013 et passent commande aux chantiers Catathai d’un catamaran neuf de 34 pieds: L’Hirondelle.

Outre l’importance accordée aux performances de leur bateau, Alexis et Marion se sont imposé deux priorités lors de sa conception: limiter au maximum l’impact sur l’environnement et privilégier les prestataires locaux.
Grâce à la légèreté et au faible tirant d’eau de L’Hirondelle, on navigue à la voile autant que possible; l’électricité est fournie par des panneaux photovoltaïques et un système de récupération des eaux de pluie permet de limiter l’approvisionnement en eau douce.
Du navire lui-même jusqu’à la nourriture servie à bord en passant par les frigos construits sur mesure par SCS Marine, tout est Made in Thailand.

Alexis et Marion entament maintenant leur deuxième saison et prennent jusqu’à six passagers dans 3 cabines doubles pour des croisières sur mesure, de 1 à 7 jours. Loin des sentiers battus et des hordes de touristes, ils explorent la Mer d’Andaman du Nord au Sud, des Similan au Butang Group. L’Hirondelle est basée à la Marina d’Ao Po.

Pour plus d’informations, cliquez ici