Ecole Internationale Archives • Phuket Francophone Magazine

Ecole Internationale

QSIP

Pourquoi choisir QSI ?

Pourquoi choisir QSI ?

Au cœur de la jungle tropicale de Kathu se niche une petite école internationale, nommée QSI Phuket.

Mais qu’est-ce qui rend donc QSI si spéciale parmi les autres écoles internationales de l’île ?

Est-ce la méthode éducative sur mesure qui pourvoit aux besoins académiques et sociaux des étudiants ? Est-ce la faible population des classes, qui assure que chaque enfant reçoit une instruction adaptée tout au long de son parcours scolaire ? Est-ce l’attention particulière que les éducateurs portent à l’acquisition des matières par leurs élèves ? Est-ce la pédagogie de la maîtrise (mastery learning) ou l’accès à un vaste programme d’études bien reconnu ? Ou plutôt la philosophie de l’école, axée sur la réussite ? Ou la communauté soudée de parents et de cadres, soucieuse de créer et d’entretenir un environnement optimal pour rendre cette réussite possible ? La réponse est simple, il s’agit d’un petit peu de tout cela.

QSIPQSI est une école différente, tout simplement par le fait qu’elle a créé un système souple qui cible les besoins de chaque individu et s’attache à développer ses points forts. Dans une même classe, on trouvera des élèves qui peinent face à certaines matières tandis que d’autres les maîtrisent très vite et avancent à la vitesse de la lumière. On s’occupe de chacun d’eux : qu’ils soient lents ou rapides, tous reçoivent les outils leur permettant de réussir, et chacun maîtrisera les sujets en temps et heure.

C’est en ceci que réside la beauté du système mis en place par QSI qui a basé son programme autour d’un concept relativement récent : la pédagogie de la maîtrise. Tout élève peut atteindre le succès scolaire, personne ne reste à la traîne. Notre méthode n’étouffe pas l’élève entre des dates d’examens et des contraintes d’éducation rigides ni ne le noie au milieu de classes d’une taille disproportionnée. Notre système nous permet d’envisager individuellement chaque enfant, et fait de notre école un ensemble harmonieux, libre de tout stress : un espace où les talents sont remarqués, où chacun voit ses points forts cultivés, et ses points faibles pris en compte et redressés.

Au sein de petites classes où chaque enfant peut être entendu, nous avons créé une communauté soudée, qui s’implique aussi bien verticalement qu’horizontalement. Chacun de nos élèves, de 2 à 18 ans, interagit dans sa vie quotidienne avec des séniors qui le conseillent, ou des cadets qu’il chaperonne. Nos enseignants sont hautement qualifiés et ont toute liberté pour adapter le programme de manière créative afin de s’assurer que les étudiants se sentent impliqués et donnent le meilleur d’eux-mêmes, et de garantir la compréhension des différents sujets et leur maîtrise.

Le motto de QSI, « La réussite pour tous », n’est pas seulement un slogan : c’est une manière d’être qui pénètre profondément dans chaque interaction, dans chaque domaine de l’enseignement.

Le programme « Success Orientation », auquel l’école adhère, ne crée pas seulement des champions de l’apprentissage, mais développe également chez nos élèves des qualités d’empathie afin qu’ils puissent dialoguer dans une approche positive avec leurs pairs et leur environnement social. Les étudiants sont évalués sur la manière dont leur existence quotidienne interagit avec des concepts tels que « gentillesse et politesse », « initiatives » et « appréciation esthétique », parmi tant d’autres.

QSI suit le même programme au sein de ses 37 établissements implantés dans 31 pays, ce qui lui offre un avantage difficile à égaler. Grâce à notre réseau d’enseignants, nous sommes à même d’offrir de nombreux cours de langue et des classes préparatoires à l’enseignement supérieur (Advanced Placement), qui permettent à l’étudiant d’obtenir des crédits pour une inscription à l’université avant même d’avoir terminé ses études secondaires.

QSI offre également nombre de cours en ligne, qui permettent à ses élèves d’avoir accès à toutes les options possibles pour faire face à n’importe quel scénario. Nous nous efforçons de couler des fondations solides, car la réussite de nos étudiants dans la vie représente l’objectif primordial de notre école et de ses enseignements.

Nous visons à créer des opportunités pour que nos élèves excellent au-delà de leur environnement scolaire immédiat, et s’investissent dans leurs rapports avec différents partenaires sociaux. Ainsi les impliquons-nous dans diverses activités telles que le nettoyage des plages et d’autres actions environnementales comme la mise à la mer annuelle des bébés tortues, et leur offrons-nous la possibilité de montrer leurs talents culinaires lors de notre concours annuel de cuisine interécole. Nos élèves ont d’autre part l’occasion d’exprimer leur créativité dans nos ateliers de musique et de photographie, et de s’immerger dans la culture mondiale qui les accueillera après qu’ils auront acquis leur diplôme de fin d’études.

Grâce à notre programme, nos élèves ont eu la possibilité d’intégrer nombre d’universités prestigieuses aux quatre coins du monde, et de briller dans des disciplines aussi nombreuses que variées.

Nous estimons que la collaboration avec les parents est primordiale afin d’évaluer les besoins de nos élèves et de travailler ensemble pour souder notre communauté. Ainsi la porte du directeur est-elle toujours ouverte, où, selon vos besoins, vous trouverez une oreille attentive et des conseils judicieux.

En résumé, nous sommes une petite communauté centrée sur une éducation de qualité et un environnement aussi harmonieux qu’évolutif, qui permette à chaque étudiant de réussir dans toutes les phases de son développement. De la tendre enfance à l’âge de jeune adulte, nos élèves sont formés non seulement en vue de leur parcours académique, mais aussi de leurs consciences sociales afin qu’ils contribuent à faire du monde une meilleure place où vivre, pour les autres comme pour eux-mêmes. C’est là que la réussite réside, de notre point de vue.

Ecole Phuket

La pédagogie de la maîtrise

La pédagogie de la maîtrise

Je pense que mon expérience en tant qu’étudiant fut probablement simi-laire à celle de beaucoup d’entre vous. J’étais assis en classe avec les con-disciples de mon âge, et absorbais de l’information.
Après un certain temps consacré à un certain sujet, je me voyais soumis à une interrogation qui cotait ma connaissance dudit sujet. Et sans tenir compte de la manière dont j’avais ou non réussi l’évaluation en question, le programme suivait son cours et passait au sujet suivant. La cote de l’interrogation s’additionnait à celle d’autres évaluations (devoirs, quiz, tests et parfois d’autres estimations plus subjectives telles que la « participation aux cours ») pour former une moyenne. À la fin de l’année, mes résultats étaient résumés sous la forme d’une lettre – A, B ou C – et je passais à l’année suivante, où le même processus d’évaluation recommençait.

Le processus cité ci-dessus semble familier à beaucoup d’entre vous, et est uniquement basé sur ce type d’évaluation. La cote qu’on obtient pour une interrogation (ou un test ou un devoir ou une rédaction) correspond à ce qu’on mérite parce qu’on a (ou n’a pas) travaillé ou étudié assez assidû-ment ou peut-être simplement parce qu’on n’était pas assez malin pour traiter facilement le sujet en question. L’apprentissage lui-même n’avait, en fait, pas grande importance : affirmer qu’une cote comme, par exemple, 90 % puisse ne pas représenter un niveau de connaissance du sujet traité était impensable, tout comme déclarer après un échec à un examen, que plus d’apprentissage pourrait sans doute permettre de mieux comprendre le sujet traité, était tout aussi impensable.

Voici un exemple vécu: durant mes études secondaires, j’ai décidé d’apprendre l’allemand. C’était une drôle d’idée puisque dans la ville où j’habitais, en Nouvelle-Angleterre, la seule personne originellement germa-nophone avec qui je pouvais parler la langue de Goethe n’était autre que mon professeur d’allemand, Mme Lincoln. J’appréciais beaucoup ce profes-seur et son cours, et m’appliquais de mon mieux quoique je fusse plutôt un cancre. Je veux dire par là que j’avais horreur de rester assis à étudier des listes de vocabulaire, et mémoriser les règles de grammaire. Mes condis-ciples étaient bien meilleurs que moi : ils travaillaient dur et récoltaient les meilleures notes lors des tests de vocabulaire. Cependant, je me rendis compte que j’apprenais mieux lors des conversations avec mon professeur qu’en étudiant des listes de vocabulaire hors contexte. En fait, un des évé-nements les plus mémorables survenus au cours de mes études remonte à 1989, lorsque Mme Lincoln, notre professeure d’allemand, entra en classe, pleurant de joie parce que le Mur de Berlin était tombé. Durant la conver-sation qui suivit, où j’appris autant d’Histoire que de vocabulaire, je me rendis compte du type d’élève que j’étais: je préférais apprendre plutôt que d’étudier.

C’est dans ce contexte que j’observe la philosophie incluse dans la pédago-gie de la maîtrise. Au lieu de voir l’école comme un endroit où on passe des examens, la pédagogie de la maîtrise postule qu’on doit plutôt l’envisager comme une source d’apprentissage. Si nous partons de ce postulat, la mé-thode éducative traditionnelle, que j’évoque au début de cet article, ne fonctionne pas : un professeur ne peut se permettre de quitter un sujet pour passer au suivant pour la simple raison qu’il a fini de l’enseigner ; bien plutôt, son travail sera vraiment terminé lorsque ses élèves l’auront com-pris, qu’ils l’auront “maîtrisé”.

Ainsi, dans une école qui pratique la pédagogie de la maîtrise, les ensei-gnants vérifient constamment le niveau de compréhension de leurs étu-diants. Les cotes indiquent spécifiquement ce que les élèves ont “maîtrisé” plutôt que ce qu’ils méritent. Les étudiants qui n’ont pas maîtrisé certains concepts ne sont pas laissés à l’abandon : pour éviter que quelqu’un reste en arrière, les enseignants continuent de travailler et travailler encore les concepts jusqu’à ce que tout le monde soit à niveau, que tout le monde ait compris, que tout le monde ait maîtrisé la matière.

En résumé, pourquoi favoriser l’apprentissage de la maîtrise ?

À la base, je dirais que nous nous devons d’embrasser cette philosophie, car l’école a pour mission d’instruire ses étudiants plutôt que de s’assurer qu’ils savent comment réussir des tests.
D’autre part, dans un environnement prônant l’apprentissage de la maîtrise, nous pouvons être certains que tout étudiant progresse vraiment. C’est le fondement de cette philosophie : le credo que tout étudiant peut réussir.
Un enseignement basé sur la pédagogie de la maîtrise assure que chaque concept est maîtrisé par chaque élève : pas de cote à 90 ou 75 %… des nombres qui ne signifient pas grand’ chose.

Après tout, je pense que j’ai obtenu un « C» en classe d’allemand, ce qui correspond à 75 %. Cependant, la grosse question est de savoir « 75 % de quoi ?» À quoi correspondent les 25 % que j’ai manqués ? Et à quoi corres-pond mon savoir si ces 25 % étaient justement la partie la plus importante du cours ?
Ou, au contraire, serait-il possible que les 75 % signifient que je pouvais ef-fectivement communiquer en allemand et que les 25 % manquants m’avaient été retirés parce que j’arrivais en retard en classe ?

En conclusion, quels sont vraiment les avantages de la pédagogie de la maîtrise ?

J’ai enseigné suivant cette philosophie durant la dernière décennie de ma carrière. Avant cela, j’étais professeur dans une école secondaire du sys-tème américain traditionnel et je luttais contre la nécessité d’allouer un nombre à chaque chose puisque le programme de cotation était entière-ment basé sur les pourcentages.
J’ai enseigné l’écriture qui est l’un des sujets les plus difficiles à apprendre à maîtriser, et je voulais que mes étudiants continuent à travailler leurs textes, à les revoir et les améliorer, même après qu’ils me les aient rendus, puisque c’est ainsi que travaillent les vrais écrivains : nous polissons sans cesse notre ouvrage jusqu’à ce qu’il corresponde exactement à ce que nous désirons.
Malheureusement, le système au sein duquel je travaillais n’encourageait pas cette manière de voir les choses : il poussait plutôt un étudiant à se contenter de recevoir sa cote et à considérer qu’il avait fini son boulot.
La pédagogie de la maîtrise m’a permis d’enseigner d’une manière nette-ment plus naturelle, pour que mes étudiants obtiennent un résultat valable plutôt que de simplement viser à décrocher une bonne note.
Ma confiance dans la pédagogie de la maîtrise provient de là.

QSIP

Les études après QSI

Après QSI

Les anciens de QSI ont poursuivi leurs études dans de nombreux établissements dont voici une liste non-exhaustive.

C’est au cours de leurs deux dernières années à QSI que les étudiants décident du type de diplôme qui leur sera nécessaire pour poursuivre leurs études supérieures. Un conseiller d’orientation ou le directeur de l’école sont disponibles chaque semaine pour aider les élèves à choisir la voie qui corresponde le mieux à leurs aspirations.

Amérique:

Canada: Bishop’s University; Concordia University; Mc Gill University; University of British Columbia; University of Toronto; University of Waterloo

Etats-Unis: Bard College; Berklee College of Music; Boston University; Brown University; Carnegie Mellon University; Claremont McKenna College; College of William & Mary; Columbia University; Cornell University; Drexel University; Duke University; Emory University; Fisher College; George Washington University; Harvard University; Haverford College; Loyola University Chicago; Mount Holyoke College; New York University; Northeastern University; Parsons The New School for Design; Purdue University; Rensselaer Polytechnic Institute; Rutigers, The State University of New Jersey; Stetson University; Syracuse University; Tufts University; United States Military Academy (West Point); University of California (Berkeley, Davis, Los Angeles); University of Chicago; University of Illinois at Urbana-Champaign; University of Michigan; University of Pennsylvania; University of Southern California; University of Virginia; University of Washington; Yale University

Asie:

Arménie: American University of Armenia

Corée du Sud: Hanyang University; Korea University; Seoul National University; Sungkyunkwan University; Yonsei University

Emirats Arabes Unis: New York University Abu Dhabi

Hong Kong: Hong Kong Polytechnic University; Hong Kong University of Science and Technology; University of Hong Kong

Japon: Nagoya University

Liban: Notre Dame University

Singapour: National University of Singapore

Thaïlande: Prince of Songkla University; Thammasat University

Europe:

Autriche: Medizinische Universität Wien; Webster University

France: Ecole Supérieure d’Etudes Cinématographiques

Italie: John Cabot University

Pays-Bas: Delft University of Technology; Erasmus University; Maastricht University; University of Groningen

Pologne: University of Wroclaw

République Tchèque: Charles University

Suisse: Glion Institute of Higher Education

Océanie:

Australie: Griffith University; Monash University

Nouvelle-Zélande: University of Auckland

Écoles internationale QSI Phuket

Pour retourner à l’article sur QSIP, cliquez ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

École Phuket Études Diplôme

QSIP

QSI School Phuket (QSIP)

QSI School Phuket (QSIP)

L’histoire de QSI School Phuket (QSIP) ne date pas d’hier. En 1990, la Phuket International School, première école internationale créée à Phuket, fut fondée par un groupe de parents expatriés, désireux d’offrir à leurs enfants une alternative au système scolaire thaïlandais qui seul existait jusque là.
Reprise quelques années plus tard sous l’ombrelle de Quality School International, une association américaine sans but lucratif gérant 38 établissements scolaires installés dans 31 pays, l’école continué de se développer tranquillement en gardant comme phare la philosophie de ses origines: donner la chance aux enfants de montrer le meilleur d’eux-mêmes.
QSIP
Le conseil des parents est d’ailleurs présent dans son conseil d’administration pour veiller au maintien de cet engagement: QSIP doit rester une école de dimension humaine dans laquelle tous les élèves se connaissent et se reconnaissent.

La plupart des établissements demandent qu’en plus des frais de scolarité, une cotisation relativement élevée soit réglée lors de l’inscription. Ces frais supplémentaires et importants pouvant décourager certains parents, QSIP a instauré une cotisation annuelle plus abordable, qui n’intervient, en sus des frais de scolarité habituels, qu’à partir des quatres dernières années du cycle secondaire (14 ans et plus).

Dotée d’infrastructures sportives peu nombreuses mais de qualité, QSIP utilise ses ressources pour une approche presque individuelle de ses étudiants. Au sein de petites classes, chaque enseignant peut concentrer son attention sur ses élèves pour répondre au mieux à leurs besoins. Comme le proclame son slogan « Success for all » (La réussite pour tous), QSIP veille à ce que chaque élève réalise son potentiel en fonction de ses aspirations futures, qu’elles soient universitaires ou autres. Accueillant les enfants dès l’âge de deux ans, QSIP assure le cycle scolaire jusqu’au baccalauréat. Sa première bachelière s’est lancée dans le monde en 2004.

Une école familiale

QSIPPour garder une dimension humaine, QSIP accueille une centaine d’enfants dont l’âge varie de deux à dix-huit ans. L’intéraction existe ainsi entre toutes les tranches d’âge: tout le monde se connaît et il n’est pas rare de voir les élèves du supérieur aider ou conseiller les enfants du niveau primaire dans leurs études. Sur base de volontariat, certains étudiants de dernière année servent d’assistants aux professeurs de primaires lors de sessions extra-scolaires.

Une école de vie

Outre l’enseignement académique, QSIP s’engage à inculquer et entretenir chez ses élèves sept qualités jugées essentielles: Fiabilité, Responsabilité, Entraide, Initiative, Gentillesse et Politesse, Intéraction et Respect de l’Environnement. L’évaluation de ces qualités se poursuit tout au long des études.

Cours de langues et activités extra-scolaires

Les nouveaux élèves n’ont pas tous l’anglais comme langue maternelle. Pour leur permettre de suivre les cours et de s’intégrer rapidement, QSIP offre gratuitement des cours de mise à niveau en anglais. Ces leçons intensives ont lieu à la place des leçons d’anglais traditionelles que suivent les élèves qui sont déjà à niveau.

La dernière période de l’après-midi, de 14h30 à 15h20, est consacrée aux devoirs et aux questions que les étudiants peuvent poser à leur professeur s’ils ont besoin de plus d’explications sur un point précis du programme.

Le mardi et le jeudi, la dernière période de l’après-midi est dédiée aux activités extra-scolaires, dont le programme change tous les trois mois. Cours de musique, de zumba ou de yoga, jeux de société, jardinage, arts, sports, langues (chinois, français, russe). Certaines de ces activités sont gratuites, d’autres sont payantes.

QSIPL’école a développé un programme d’aide aux communautés qui se traduit en pratique par des séances de nettoyage des plages, des visites aux orphelinats, des stages dans des associations secourant les animaux en détresse (Soi Dog Foundation, Gibbon Rehabilitation Center, Phuket Elephant Sanctuary) et d’assistance aux enfants déshérités (Asia Center Foundation).

Deux fois par an, les élèves du supérieur partent trois jours en voyage scolaire sur une île d’alentour. Au programme: camping, études de la faune et de la flore et sports nautiques. La participation à ces excursions est obligatoire et fait entièrement partie du programme scolaire.

QSIP, en partenariat avec une école de plongée locale, offre également aux élèves du supérieur (à partir de 12 ans) la possibilité de passer les brevets PADI à moindres frais.

Certaines de ces activités, comme le programme d’aide aux communautés. les voyages scolaires et les cours de plongée permettent aux élèves de gagner des crédits supplémentaires.

Un système d’évaluation permanent

« Les enfants doivent avoir le temps de jouer ». C’est un des credo de Jim Gilson, le co-fondateur de QSI. Dès lors, la charge de travail à la maison et le nombre de devoirs restent très faibles au cours des premières années: l’école estime que l’enfant apprend tout ce qui lui est nécessaire durant les heures de classe. Bien entendu, le nombre de devoirs augmente graduellement à l’approche des humanités. Néanmoins, pour un étudiant du secondaire travaillant régulièrement, le temps consacré aux devoirs ne dépasse pas une moyenne de deux à trois heures par jour.
QSIP
L’évaluation des élèves est constant: pas d’examens annuels ni semestriels mais des tests et interrogations hebdomadaires permettant de vérifier que l’étudiant a bien maîtrisé le chapitre en cours avant de passer au chapitre suivant. Le cas échéant, le professeur peut autoriser l’étudiant défaillant à revoir et réétudier le chapitre où il a échoué, et repasser le test pour obtenir une meilleure note.

Chaque élève prend également part au MAP test qui a lieu deux fois l’an, en automne et au printemps. Ce test évalue les capacités de l’élève en anglais oral, anglais écrit et en mathématiques. Le résultat de l’élève est ensuite comparé à ceux de tous les élèves qui participent au MAP test au niveau de l’école, de la région et du monde entier. Ceci permet de déterminer les domaines où l’élève doit éventuellement fournir un effort particulier pour se mettre à niveau. Ce test est un simple indicateur: les scores obtenus n’influent pas sur les résultats scolaires officiels.

Certification et homologation

QSIP est certifiée et homologuée auprès du Ministère thaïlandais de l’Education Nationale, de l’Association Nationale des Ecoles Privées de Thaïlande (ONESQA), de la Middle State Association of College and Schools (MSA/CESS) et de College Board.

Les diplômes

Trois types de diplômes peuvent être décernés aux élèves de terminale:

Le diplôme général d’enseignement supérieur, qui suffit pour accéder aux écoles supérieures d’enseignement techniques et certaines universités.
Le diplôme académique d’enseignement supérieur, qui comporte en plus du programme officiel la batterie d’examens SAT exigée par de nombreuses institutions universitaires.
Le diplôme académique d’enseignement supérieur avec honneurs, qui comporte en plus du programme officiel deux cours préparatoires (Advanced Placement ou AP) exigés par les plus grandes universités.
QSIP
C’est au cours de ses deux dernières années à QSIP que l’étudiant décide du type de diplôme qui lui sera nécessaire pour poursuivre ses études supérieures. Un conseiller et le directeur de l’école sont disponibles chaque semaine pour aider les élèves à choisir la voie qui corresponde le mieux à leurs aspirations.

Après QSI

De nombreuses universités et écoles supérieures ont accueilli les diplômés de QSI de par le monde. En voici une liste non-exhaustive

Pour plus d’informations sur QSIP (en anglais), cliquez ici

Quality School International Phuket (QSIP)
81/4 Moo. 1 Chalermphrakiat Ror. 9 Road Kathu Chang Wat Phuket 83120
Téléphone: +66 (0)76 304 301
e-mail: [email protected]
facebook: qsi.phuket

QSIP