De Ao Po Grand Marina, Phuket, à Keppel Bay, Singapour

Nous avons entrepris ce convoyage pour amener à Singapour notre nouveau Fountaine Pajot Lucia 40, baptisé Double Cove. Il était arrivé de France trois jours plus tôt, arrimé à la poupe d’un gros cargo. Pendant ces trois jours, Multihull Solutions et une équipe de Happy Hut ont travaillé vraiment dur pour que tout soit prêt à notre arrivée en Thaïlande.

Comme nous avions atterri assez tard le dimanche 2 décembre, nous n’avons pu rejoindre le dock qu’à 20 h 30. Tout le monde était rentré chez soi, mais Double Cove avait l’air en pleine forme. Nous étions vraiment émerveillés de rencontrer notre bateau pour la première fois.

Le lendemain, tandis que l’équipe de Happy Hut achevait le grand nettoyage et préparerait le bateau pour les essais en mer, Andrew de Multihull Solutions nous en a patiemment expliqué dans les moindres détails les multiples spécificités pendant que nous prenions des montagnes de notes.

Le mardi 4 décembre, nous avions rendez-vous pour les essais en mer. Avec un bon petit vent de 10-15 noeuds, nous avons essayé différents jeux et configurations de voiles pendant une balade de 3 heures dans la baie de Phang Nga. Tout se passa à merveille et à 17 heures ce soir même, nous étions prêts à prendre le large pour gagner Singapour. Nous ne pouvions cacher notre impatience.

Bien que l’équipe de Happy Hut eût pu assurer la livraison sans nous, nous avons pensé que ce serait une excellente occasion pour nous de faire une croisière d’essai et d’apprendre sur le tas les tenants et aboutissants du bateau de la part de professionnels le connaissant à fond. C’était en fait la plus longue croisière que nous ayons entreprise sur un yacht : nous étions tous deux passablement excités et quelque peu nerveux en pensant à ce premier voyage que nous n’aurions voulu manquer pour rien au monde !

Nous avons eu une parfaite croisière d’essai, au cours de laquelle la possibilité nous fut offerte d’apprécier la marche du bateau sous différentes conditions météorologiques. Après un départ plaisant sous bonne brise et mer calme, le vent gagna bientôt en force et la mer se creusa. Nous aurions bien entendu préféré inaugurer notre nouveau mode de vie d’une manière plus calme. Cependant, nous étions contents de constater que nous souffrions plus du gros temps que le bateau. Double Cove marchait vraiment bien : au moteur (c’était un convoyage et non-pas de la plaisance), deux ris à la grande voile et sous génois, nous avons tracé à un peu plus de 10 noeuds cette première nuit.

Quand nous nous sommes réveillés le lendemain matin, il nous restait encore 4 heures de mer avant de toucher Langkawi. Pendant le petit-déjeuner, nous avons vu défiler la côte malaisienne puis, après un ravitaillement en mazout, suffisant pour nous mener d’une traite à Singapour, et un déjeuner au calme et à l’ancre, nous avons repris la mer pour 60 heures et 360 miles de navigation jusqu’à notre port d’attache.

Le temps grossit quelque peu, mais sous ris et génois, nous avons bien avancé le long de la côte. Les vagues tapaient quart tribord, ce qui occasionnait un léger roulis que Double Cove traversait sans encombre. Quelques grains nous ont un peu chahutés ce soir-là, et l’équipage a passé plusieurs heures bien humides à la barre avec seulement le radar pour nous guider, car la visibilité avait baissé considérablement. Les cieux se sont éclaircis dans le courant de la nuit et nous avons continué notre route vers le sud.

La mer fut calme le reste du temps et on ne hissa les voiles que lorsqu’il y avait un peu de vent. Nous avons donc marché uniquement au moteur la plupart du temps, sous un ciel clément en nous réjouissant d’être sur l’océan avec l’aide d’un ou deux verres de rhum (nous étions devenus des marins, après tout!).

Nous sommes entrés dans les eaux territoriales de Singapour vers minuit, la quatrième nuit. Les formalités d’immigration furent rapidement menées aux Sister Islandes et nous pûmes finalement nous mettre à quai à la marina vers 5 heures et quart du matin. Il nous a fallu en tout 84 heures et 550 miles pour relier Singapour depuis Phuket. Cela faisait alors 23 mois que nous avions signé le bon de commande du bateau, et nous étions bien heureux d’avoir finalement amené Double Cove à son port d’attache.

Ce voyage fut une magnifique inauguration pour notre nouvelle vie de propriétaires de yacht. Nous étions extrêmement contents de ses performances au cours de notre descente sur Singapour, et nous sentions confiant dans le fait que nous eussions choisi le bon type de bateau.

Un grand merci à Andrew de Bruin qui nous a aidés tout au long de la procédure, de la recherche du bon modèle jusqu’à son achat, et de la préparation du bateau jusqu’à sa prise en main. Ses connaissances et expertises, associées à tempérament calme, ont permis que tout se passe sans aucune tension et sans aucun accroc. Un grand merci aussi à tous les membres de l’équipe de Happy Hut. Il fait preuve d’un haut degré de professionnalisme et de responsabilité pendant tout le voyage. Ils nous ont même invités à partager tous leurs repas, de sorte que nous eûmes l’occasion de savourer la délicieuse cuisine thaïlandaise tout au long de notre traversée vers Singapour. Nous n’aurions pu exiger meilleur équipage pour nous mener à bon port.

Et maintenant, en route pour de nouvelles aventures…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *