Phuket - Rawai Beach

Il y a bien longtemps, à l’époque où seules quelques dangereuses pistes de terre reliaient les côtes est et ouest de Phuket, la plage de Rawai Beach devint la première plage touristique de l’île, où les citadins de Phuket Town venaient prendre l’air le week-end et pique niquer sous les arbres filaos.

Depuis, l’eau a coulé dans les khlongs: la plage de Rawai Beach est devenue un centre important de transit vers les îles d’alentour, principalement Ko Racha, et où embarquent également les plongeurs désirant explorer les spots de plongée du sud de Phuket.

La plage est bordée de petits échoppes vendant des plats typiques du sud et qui font la joie des gastronomes, locaux ou touristes, depuis des décénies. Par contagion, de nombreux restaurants et hôtels de luxe ont fait leur apparition sur le bord de mer mais les petites échoppes traditionelles restent incontournables: on ne peut pas dire qu’on est venu à Phuket si on n’a pas au moins une fois dégusté un crabe au curry jaune sur la plage de Rawai Beach.

Une importante communauté d’expats s’y est développée: les villas et condominiums ont fait leur apparition mais restent cantonnés dans les bois qui composent l’arrière-pays. Si on y croise beaucoup d’étrangers même pendant la Mousson, la plage de Rawai Beach est restée très thaïe.

De nos jours, la baignade sur la plage de Rawai Beach est déconseillée à cause des flotilles de bateaux à longue queue et de hors-bord qui y stationnent dans l’attente de clients. De plus, à marée basse, le sable est fangeux et on se retrouve vite enfoncé dans la boue jusqu’à mi-cuisse. C’est donc un endroit adorable pour y manger mais pour se baigner, mieux vaut pousser un peu plus loin jusque Nai Harn Beach, Ao Sane ou Ya Nui.

Une autre particularité de la plage de Rawai Beach, c’est que sa partie est (à gauche de la route venant de Chalong) est occupé par un village de Chaolés, aussi appelés Gitans-de-la-Mer. C’est un groupe ethnique nomade qui a sa propre culture et son propre langage et qui vit uniquement de la mer et de ses produits depuis plusieurs centaines d’années. Maîtres en pêche artisanale, principalement au harpon, ils proposent leurs produits sur le bout de plage bordant leur village. Même si les prix ne sont pas « donnés », la fraîcheur des produits est indiscutable. De plus on trouve sur le marché des Chaolés des poissons locaux introuvables dans les grandes surfaces qui ne vendent quasiment plus que des poissons surgelés ou issus des fermes à production intensive. Cerise sur le gateau, un petit restaurant a ouvert ses portes juste en face du marché, où on peut aller faire accomoder le poisson ou la langouste qu’on vient d’acheter.

La plage de Rawai Beach vaut amplement le déplacement car elle a gardé un cachet authentique qui reflète bien la personnalité de ses habitants, qu’ils soient Thaïs, Chaolés ou expatriés.

Laisser un commentaire