Phuket - Kamala

La plage de Kamala Beach, longue de quelque deux kilomètres, est restée pendant plusieurs années un peu à l’écart de la vie touristique de Phuket. Situé entre Kalim et Surin, Kamala était un petit village traditionnel où les résidents étrangers étaient surtout des retraités et des expatriés. Deux événements allaient bientôt bousculer cette tranquilité.

Le premier fut la construction du complexe Phuket FantaSea il y a un peu moins d’une vingtaine d’années: un parc culturel qui offre un spectacle décrivant l’histoire de la Thaïlande avec des dizaines d’acteurs, acrobates et figurants, des animaux et des effets spéciaux de pointe. Des centaines de spectateurs s’y pressent chaque soir avec leurs convois d’autocars et de mini-bus.

Le second événement, nettement plus tragique, fut le Tsunami du 26 décembre 2004, qui ravagea complètement le front de mer. En conséquence, celui-ci fut reconstruit, attirant cette fois les grandes chaînes hôtelières et les promoteurs immobiliers.

Si aujourd’hui les chantiers y sont nombreux et que des immeubles de plus de 10 étages commencent à y apparaître, Kamala conserve encore malgré tout un charme un peu à part. Les collines qui l’entourent sont superbes; les petits bars qu’on rencontre au gré de balades dans les rues adjascentes à la grand’ route sont pleins de convivialité; et les restaurants, comme le fameux “Ohlala” de mon pote Robert, sont aussi remarquables par l’accueil qu’on vous y fait que par les plats qu’on vous y sert.

Kamala, un petit village longeant une plage superbe, pris dans le tourbillon du changement mais qui essaie de garder son âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *