Dynastie Chakri
Le Jour des Chakri

Le 6 avril, les Thaïlandais célèbrent le jour des Chakri. Ce jour, férié en Thaïlande, correspond à l’anniversaire de la fondation de la dynastie des Chakri, le 6 avril 1782, dont le roi Maha Vajiralongkorn Bodindradebayavarangkun, ou Rama X, est le dixième représentant sur le trône. Le jour des Chakri commémore également le début de l’ère Rattanakosin avec Bangkok comme capitale du royaume.

Le jour des Chakri, la famille royale organise une cérémonie religieuse dans la chapelle puis au panthéon royal, en hommage à ses descendants disparus. Le roi et ses proches vont ensuite déposer une couronne au pied de la statue du roi Rama 1er au Memorial Bridge (Saphan Phout) où les attendent généralement une foule de fidèles thaïs présidée par des personnalités politiques, militaires et les principaux représentants de la société civile.

La dynastie des Chakri a été fondée par Phra Buddha Yodfa Chulaloke, ou Rama 1er, couronné le 6 avril 1782. Cette date marque le début de l’ère de Rattanakosin – nom du quartier historique où se trouve notamment le grand Palais – qui succède à celle d’Ayutthaya après le court intermède de Thonburi et du roi Taksin. Bangkok devient la capitale.
Le règne de Rama 1er (1782-1809) a consisté à consolider le royaume et prévenir toute nouvelle invasion.

Le Siam a connu ensuite une riche période de renaissance des arts et de la littérature thaïs, avec Rama II ou Phra Buddha Loetla Naphalai (1809-1824), puis Rama III, Phra Nang Klao (1824-1851). Un âge d’or qui rappelle celui connu sous le règne du roi Naraï durant l’époque d’Ayutthaya. Rama III est également connu pour avoir renforcé le pays et développé une solide force de défense.
Vient ensuite le roi Mongkut, Rama IV (1851-1868), qui, sorti de 26 années de vie monastique, a ramené les Siamois vers un bouddhisme plus pur, tout en ouvrant le royaume au monde extérieur. Rama IV a engagé des relations commerciales avec les étrangers et importé la science et la modernité occidentale.

Son successeur, le célèbre et toujours adulé roi Chulalongkorn, Rama V (1868-1910), poursuivi l’effort de modernisation. Durant ses 42 années de règne, il a engagé toutes sortes de réformes comme celle de l’administration, du système judiciaire, du système financier. Il a aboli l’esclavage et proposé l’éducation pour tous.

Le roi Vajiravudh (1910-1925), appelé le roi poète, est connu pour sa contribution à la langue et à la littérature nationale, et aussi pour un certain nombre de traités signés avec des puissances étrangères qui ont contribué à accroître le prestige de la Thaïlande. C’est aussi sous Rama VI que le drapeau actuel de la Thaïlande a remplacé celui rouge avec un éléphant blanc.

Rama VII, Prachadhipok (1925-1935), sera le dernier des monarques siamois à régner sous le régime de la monarchie absolue. Le 24 juin 1932 il accepta le régime de la monarchie constitutionnelle après une courte révolution, puis a finalement abdiqué le 2 mars 1934 pour mourir en exil. Son neveu, Ananda Mahidol, lui a succédé (1935-1946) pour décéder 11 ans plus tard dans des circonstances mystérieuses. Rama VIII céda ainsi le trône à son jeune frère, le roi Bhumibol Adulyadej (1927-2016) ou Rama IX, qui régna pendant 70 ans et transforma la Thaïlande en un état moderne, stabilisant le pays pendant les périodes les plus troublées de la seconde moitié du XXe siècle. Ses théories sur l’auto-suffisance et une économie responsable sont aujourd’hui largement suivies dans plusieurs pays.

Le prince Maha Vajiralongkorn Bodindradebayavarangkun (1952 – ) est devenu le Roi Rama X à la mort de son père et perpétue la longue histoire de la dynastie des Chakri.

P.v.K., d’après Peyoun Castillo, Le Petit Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *