La fête des mères

Le 12 août, les Thaïlandais célèbrent l’anniversaire de la Reine Sirikit, considérée comme la “mère”du peuple. Mais c’est aussi la fête des mères dans tout le royaume. Fleur de jasmin, cadeaux et T-shirts à l’effigie de “Maman” seront donc de rigueur. En soirée, les esplanades de tout le royaume battront la chamade au rythme des feux d’artifice et divertissements en tous genres.

Depuis quelques jours, les drapeaux bleus, couleur du jour de naissance de la Reine Sirikit, ont fait leur apparition un peu partout dans le pays à l’approche des célébrations de l’anniversaire de Sa Majesté la Reine, le 12 août. Devant les organisations administratives, les entreprises et les grands immeubles, ont été dressés des portraits de l’épouse de Feu le Roi Bhumibol Adulyadej. Comme chaque année sur les esplanades de chaque tambon, toute la journée et en soirée, des moments solennels alterneront avec des concerts et des divertissements pour rendre l’hommage à Sa Majesté, qui est aussi considérée comme la mère de tous les Thaïlandais.

Le 12 août est d’ailleurs également le jour de la fête des mères en Thaïlande, l’occasion pour les gens de tous âges de revêtir une chemise ou un T-shirt témoignant leur amour pour leur maman et de lui acheter ou confectionner un cadeau. “Il n’est pas anormal de rencontrer des hommes d’un certain âge dans la rue vêtus d’un T-shirt portant l’inscription Love Mom ou Rak-mae (“J’aime Maman”), car en Thaïlande les enfants sont attachés pour toujours avec leur mère, plus qu’avec leur père”, remarque Sakoon Pakdeekam, professeur de philosophie féministe à l’université Silpakorn.

Les Thaïlandais offriront également à leur maman un bouquet de jasmin. La blancheur de la fleur de jasmin rappelle la pureté de l’amour d’une mère pour son enfant, l’intensité du parfum en illustre la force, et le fait que cette fleur s’épanouisse toute l’année suggère l’éternité de cet amour.

Des débuts difficiles avant que la Reine y soit associée

La fête des mères est apparue pour la première fois en Thaïlande le 10 mars 1943. Elle avait alors été instaurée par le Ministre de la Santé Publique qui se serait inspiré de la fête de mères aux Etats-Unis.
Mais le contexte de la seconde guerre mondiale rend difficile l’adoption par le peuple de cette nouvelle fête qui tombe aussitôt aux oubliettes. En 1950, le gouvernement thaïlandais cherche à nouveau à promouvoir la fête de mères et la place sur le calendrier au 15 avril. Mais là encore, c’est un échec. C’est finalement en 1976 que le Conseil National de l’Assistance Sociale de Thaïlande, sous le patronage du Palais Royal, déclare le 12 août, jour de l’anniversaire de Sa Majesté la Reine Sirikit, comme la journée de toutes les mères.
L’année suivante, le Ministère de l’Education publie un livre intitulé “La mère de tous les Thaïlandais”, démontrant que la Reine Sirikit agit telle la mère du peuple thaïlandais. L’ouvrage passe en revue les actions menées par la Reine pour venir en aide aux Thaïlandais, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé, aux côtés de l’amour et de la tendresse maternelle qu’elle manifeste pour ses propres enfants. La Reine Sirikit s’attache également à ce qui touche à la préservation des arts et de la culture thaïlandaise pour cultiver la fierté nationale de ses sujets.

D’après P.P., Le Petit Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *